5 mars 2015

Boeuf de Coutancie et purée de céleri au cerfeuil

Le bœuf de Coutancie est un produit d'exception, on compte une cinquantaine de vaches par an seulement. Pour ma culture générale, et toujours friande de goûter des nouvelles choses, je me suis dit que ce serait sympa de tester cette belle bête. Sa couleur rubis, voir la photo ci-dessous, m'a de suite attirée. De plus, le boucher m'expliqua que c'est un peu notre boeuf de Kobé  à la française (Dordogne)  : un massage et 3 litres de bière par jour, le chanceux ! (bon, je ne l'envie pas pour la bière mais pour les massages, je ne demande pas mieux! hiih)


La famille Dufraisse s’est lancée dans cette entreprise dans les années 1990, pour élever différemment leurs vaches et s’inspirer de ce qui se fait au Japon. Sur Internet, on explique qu'ils ont tout d’abord sélectionné les races produisant une viande idéale : la Limousine & la Blonde d’Aquitaine.
Selon le processus, les 4 premières années, les jeunes bêtes sont élevées au pâturage, et en 5ème année, à l’étable, choyées à la bière et aux massages. Afin d'éviter tout stress inutile, l'abattage respecte des règles précises avec le concours d'un abattoir ultra spécialisé.

J'ai testé pour vous un petit filet de rumsteak de Bœuf de Coutancie accompagné d'une purée crémeuse au céleri et au cerfeuil. La viande reste moelleuse malgré sa finesse (oui vu le prix au kilo, la portion est gastronomique ;-))

Pour deux gourmets
  • 2 filets de rumsteak de boeuf de Coutancie de chez Philippe KIRN
  • 1/2 boule de céleri
  • 1 pomme de terre (pour lier la purée)
  • une belle poignée de cerfeuil
  • 10g de beurre salé  + 10g pour la cuisson de la viande
  • 1 cuillère à soupe de crème à - de 15% de MG 
  • Sel, poivre noir du moulin
Préparation

Préparer d'abord la purée. Faire cuire dans de l'eau bouillante additionnée de bouillon, le céleri et la pomme de terre coupés en gros dés. Égoutter.
Dans un robot muni d'un couteau, placer les légumes cuits, la crème, le beurre, le cerfeuil et mixer selon la consistance souhaitée. Chez nous, on aime quand il subsiste quelques petits morceaux. Rectifier l'assaisonnement en sel et poivre. Réserver.

Pour la cuisson de la viande, utiliser une poêle. Verser une cuillère à soupe d'huile d'olive et 10g de beurre salé et faire fondre. Une fois que la poêle est bien chaude, faire saisir la viande en aller retour sans trop la bouger. Lorsqu'elle se décolle toute seule, c'est que c'est cuit. Chers gourmands, vous pouvez mettre quelques gouttes d'eau pour récupérer les sucs de cuisson (excellent !).

Servir bien chaud avec la purée de céleri.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires :-)