9 février 2015

Courge muscade rôtie & oignon jaune au tahini et au zaatar


 Pour la petite histoire, vous aimez mes petites histoires n'est ce pas ? ;-) Il n'y a pas longtemps, j'ai fait une petite excursion dans une librairie au rayon cuisine... ah quel bonheur, tous ces livres, toutes ces idées, toutes ces gourmandises, j'en ai déjà l'estomac plein...revenons-en à ma petite histoire. Donc, je vous disais que j'étais dans ce rayon et que mon objectif, à la base, était de trouver un ouvrage consacré uniquement à la cuisson des poissons. J'ai trouvé cela facilement jusqu'au moment où je tombe sur ce magnifique ouvrage intitulé "Jerusalem" ... Je me suis littéralement perdue dans ses images de vie quotidienne à Jérusalem et de ses recettes illustrées, paraissant toutes aussi goûteuses les unes que les autres... Bon sang mais ce livre est juste magnifique ! 

Vous allez comprendre pourquoi mon étonnement et ma surprise fut si grande à la lecture de ce livre. En 2011, j'ai voyagé, avec deux amies (clin d'oeil à Jenny et Emilie !) d'abord en Jordanie puis en Israel. La partie du séjour en Jordanie avait été remarquable avec ces multiples facettes, entre villes, montagnes, la géante cité de Pétra (oh oui, je me souviens encore de ces longues heures de marches et tous ces thés partagés avec les bédouins), le désert du Wadi Rum, la mer morte... jusqu'au moment où nous avons du passer la frontière à pied pour rejoindre Eilat en Israël. 

Arrivées là-bas, nous avions pris un bus pour rejoindre Jérusalem, entre étudiants israéliens et militaires et militairEs qui n'étaient aucunement sympathique. Ok, je me dis bon... on verra bien la suite. Durant notre séjour à Jérusalem, en plein cœur de la Via Dolorosa, je me suis étonnée de voir et de sentir cette paranoïa ambiante qui se termina par 3h d'interrogatoire à l'aéroport : vous voyagez avec qui ? pourquoi avec elle ? pourquoi vous n'êtes pas marié ? ouh la la la vous avez des produits palestiniens dans votre sac ... enlevez vos chaussures, passez le portique, remettez les chaussures, enlevez-les, voilà que je feuillette encore ton passeport.... Bref... Sur le coup, cela m'avait vraiment glacé le sang ET je m'étais arrêté à cela.

Jusqu'au jour où, dans cette librairie, j'ai ouvert ce livre et où, j'ai senti une vague d'émotion me surprendre à la vue du dôme du rocher, des scènes de vie quotidienne dans les rues de Jérusalem, ces enfants qui jouent devant le mur des Lamentations, ces épiciers au large sourire qui vous parle de leur huile d'olive et de leurs épices... ces odeurs, ces ambiances, cette fraternité que l'on trouve dans les couvents qui œuvrent pour la paix entre les peuples, ces mêmes scènes que j'avais vues et que j'avais moi-même photographiées : C'est cela que j'aurai du retenir de mon passage à Jérusalem et assurément, j'y retournerai pour me pardonner cette maladresse. Quelques photos (à la fin de la recette)  vous donneront un aperçu de ce voyage.




Sur cette petite note ... 

Alors voilà, ne me dites pas que vous en avez marre de la courge, du potiron, du butternut, de la citrouille, de l'hokkaido et de tous ces cucurbitacées ... car voici une des sublimes recettes de ce magnifique ouvrage "Jerusalem". Je suis certaine que vous allez adorer ! 

Vous n'êtes pas obligé de manger ce plat avec la sauce, les légumes rôties accompagnent très bien une salade, une viande, un poisson... 

Pour 4 personnes
(recette du livre, je vous écris ce que j'ai utilisé à côté)
  • 1 grosse courge butternut d'environ 1kg (j'ai pris de la courge muscade)
  • 2 oignons rouges (j'ai utilisé des jaunes) 
  • 5cl d'huile d'olive
  • 3 cuillères à soupe de tahini (vous pouvez le trouver en magasin bio)
  • 1,5 cuillères à soupe de citron 
  • 1 petite gousse d'ail écrasée
  • 30g de pignons de pin (je n'en ai pas mis)
  • 1 cuillère à soupe de zaatar (mélange de sésame grillé, sel et thym - excellent ! mais j'en avais pas, j'ai remplacé par de l'origan, snif... j'en aurai bientôt, ;-))
  • Sel et poivre
  • Ma petite liberté : 1 pincée de baies de Sichuan et 1 pincée de grains roussis (coriandre et cumin)

Préparation 

Préchauffer le four à 220 degrés (le livre indique 240 degrés mais j'ai trouvé que c'était trop fort)

Réunir les morceaux de courge coupés en tranches et les oignons coupés grossièrement dans un grand saladier, ajouter 3 cuillère à soupe d'huile d'olive (j'ai mis 2 cuillères à soupe d'huile de pépins de raison, plus adaptée à la cuisson longue et à haute température, et une d'huile d'olive). Ajouter une cuillère à café de sel, une cuillère à soupe d'origan (à la place du zaatar), du poivre noir, les baies de Sichuan ainsi que les grains roussis. Bien mélanger le tout. 


Répartir les légumes sur une plaque à pâtisserie et les faire rôtir dans le four pendant 30 à 40 minutes. J'ai baissé le four à 200 degrés pour les 15 dernières minutes. Vos légumes doivent être bien colorés et bien cuits. Vous verrez, cela sera tout fondant. 

Surveiller les oignons qui risquent de cuir plus vite que le potiron. Les sortir du four avant si nécessaire. 

Pour la sauce au tahini : 

Dans un bol, verser les cuillères à soupes de tahini et additionner le du jus de citron, de 2 cuillères à soupe d'eau, l'ail écrasée et 1/4 de cuillère à café de sel. Bien mélanger jusqu'à ce que la sauce ait la consistance de miel, rectifier avec un peu plus d'eau ou de tahini selon la consistance que vous préférez. 

Si vous avez des pignons de pins, vous pouvez les faire griller à sec ou dans un petit peu d'huile d'olive dans une poêle à feu vif. 

Pour servir

Répartir les légumes sur un grand plat et arroser de sauce tahini ou la mettre à côté en guise de condiment. Parsemer des pignons de pins. 




Les auteurs ont grandi à Jérusalem, l'un dans la partie Israélienne, l'autre dans la partie palestinienne. Adultes, ils se rencontrent à Londres et découvrent leur histoire parallèle. A travers ce livre, les auteurs ont le mérite de nous faire voyager et de nous faire découvrir la richesse gastronomique de cette ville, chargée d'histoire.





2 commentaires:

  1. Comme ta courge cuisinée ainsi doit être délicieuse et parfumée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ninou, merci c'est sympa à vous ! C'est une belle variante de cuisson ;-)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires :-)