6 mars 2016

Pâte à tartiner sans sucre raffiné (au miel)

Il y a quelques temps, j'ai découvert le livre de Sarah Wilson "J'arrête le sucre"... Autant vous dire qu'avant de l'ouvrir, je me disais "ouais ouais, c'est bon, ça c'est pour ceux qui veulent être frustrés, encore des trucs avec des produits improbables à chercher dans les antres dans des magasins bios et qui coûtent super chers... "

Je dois vous dire, j'ai été captivée par la simplicité à remplacer le sucre raffiné par d'autres ingrédients donnant l'illusion du sucre ou ayant un pouvoir sucrant tout en étant sain. Comme vous le savez, j'utilise rarement du sucre blanc (sauf pour les confitures). Actuellement, je n'en achète plus du tout. J'ai toujours une petite réserve de sucre complet (moscovido ou rapadura) et j'utilise de plus en plus un bon miel plus ou moins parfumé selon les recettes. 

Souvenez-vous, l'année dernière j'avais publié la recette de pâte à tartiner de Michalak, une pure gourmandise ! Sauf que quand j'ai relu les ingrédients... Je me suis dit "ah ouais quand même... le sucre, le sucre glace, le chocolat au lait...hum ?!" 

J'ai à nouveau regardé les noisettes toutes fraîches que ma maman m'avait données et que j'ai mises une heure à décortiquer la veille, puis je me suis dit "non non non, je ne vais pas craquer, je vais tenter de trouver une alternative plus saine" 

C'est ainsi que j'ai trouvé cette recette proposée par Sarah Wilson. Plus saine & plus rapide !


Mes conseils, remarques
  • La recette ci-dessous indique les quantités que j'ai utilisé pour la pâte que vous voyez en photos.
  • En texture, elle est comme une pâte à tartiner classique, ni trop fluide, ni trop dur (c'est important car on la conserve au réfrigérateur et donc si cela ne doit être pas une brique, c'est quand même mieux pour la déguster à tout instant)
  • Niveau sucrosité, j'ai utilisé du miel de fleurs qui apporte juste ce qu'il faut (pour un goût encore plus neutre, préférez un miel d'acacia dont l'indice glycémique est aussi le plus bas). 
Sarah Wilson utilise 120g de sirop de riz. C'est un produit que je n'utilise pas car il a un indice glycémique vertigineux de 100 (autrement dit un diabétique finirai en crise direct !). J'ai tendance à orienter mon alimentation vers moins de sucre et à indice glycémique bas pour éviter les grosses fringales et manger plus complet dans tous les sens du terme (céréales, farines complètes...). 
  • Le lait de coco et l'huile de coco : pour ceux qui craindraient d'obtenir une pâte à tartiner à la noix de coco, rassurez-vous ! Moi qui adore la noix de coco, je trouve que son goût est vraiment fondu dans la masse (c'est le cas de le dire ;-)). Le lait et l'huile apportent de la texture et du gras à la pâte à tartiner, gras naturel et sain plein de bons nutriments ! Depuis qu'une naturopathe m'a dit que les bébés adoraient ça durant la grossesse, je n'hésite plus une seconde à l'utiliser. 
  • Pour terminer, je dirai que la seule modification que je ferai à ma recette serait de réduire un peu la quantité de cacao cru et d'augmenter celle de noisettes afin d'orienter à fond la pâte à tartiner sur le goût noisette. Le mieux c'est que vous testiez et que vous puissiez ajuster la recette à vos goûts lors de votre 2e fournée. 

La recette 

Ingrédients
Pour un petit bocal 
  • 140g de noisettes (fraîches ou d'Italie pour un goût parfait)
  • 12cl de lait de coco bio 
  • 100g de miel de fleurs Les ruchers des Vosges du Nord
  • 2 cuillères à soupe d'huile de coco de Guadeloupe 
  • 30g de cacao en poudre, cru de préférence 
  • 1/2 gousse de vanille de Guadeloupe
 Préparation
  • Décortiquer les noisettes. Préchauffer le four à 180 degrés. Disposer les noisettes sur une plaque et les faire torréfier pendant 10 minutes. 
  • Pour retirer la peau des noisettes, utiliser un chiffon un peu humidifié. Je termine souvent à la main une fois que les noisettes sont un peu moins chaudes. 
  • Dans un robot avec hélice, réduire les noisettes en poudre puis en une sorte de pâte humide (les noisettes commencent à rendre de l'huile car elles chauffent sous l'action de l'hélice). 
  • Ajouter les ingrédients au fur et à mesure notamment le lait de coco pour que celui-ci s'incorpore bien. 
Et voilà, c'est déjà terminé ! Facile, reste plus qu'à déguster ;-)


 La pâte à tartiner se garde plusieurs semaines au réfrigérateur dans un bocal hermétique. 

1 commentaire:

Merci pour vos commentaires :-)