31 août 2014

Galette à l’épeautre, son d’avoine et origan (IG bas)

Comment se régaler avec des crêpes tout en faisant attention à sa ligne ? Testez cette recette à IG bas qui est très bonne. Prévue pour du salé, nous avons aussi fait quelques crêpes sucrées et cela n'est pas gênant du tout.  M. Gourmet les adore ! !



La recette est parfaite, si bien que je n'ai rien modifié de celle de Marie Chioca, et super facile à réaliser. Le son d'avoine absorbe 30% de matière grasse du bol alimentaire, un aliment sain et très intéressant qui n'enlève aucune gourmandise.

Nous avons déjà tester plusieurs fois, avec du chèvre frais, du pesto, de champignons frais, du jambon blanc, bresaola, emmental.... 

Et aussi avec de la pâte à tartiner (recette ici!), des pommes caramélisées, de la marmelade d'orange au romarin, diverses confitures... Ma maman m'a rapporté de la farine de froment T80 broyée à la meule que j'ai déjà testée dans cette même recette à la place de la farine d'épeautre. Si vous utilisez une farine classique à la place de la farine d'épeautre, sachez que cela modifiera l'indice glycémique de votre pâte à crêpe.


Ingrédients pour 6 crêpes :

  •    100g de son d’avoine
  •    50g de farine complète d’épeautre (ou autre farine)
  •    2 oeufs
  •    1 yaourt bio 0 % MG
  •    2 pots à yaourt d’eau
  •    1 cuil. à café de sel
  •    1 cuil. à café d’origan rapporté d'Italie, un délice !
  •    2 cuil. à soupe d’huile d’olive



Préparation 


On ajoute les ingrédients un à un et on laisse reposer pendant 30 minutes. 

Ensuite, on chauffe une poêle anti adhésive que l'on peut huiler légèrement avec du papier absorbant.  

Pour ne pas louper la 1ère crêpe, il faut que la poêle soit bien chaude, ensuite vous pourrez ralentir le feu pour maîtriser la suite de la cuisson. 
Comme la pâte est plus épaisse, il faut l'étaler avec une spatule dans la poêle. 


Ces crêpes nécessitent un tout petit peu plus de temps de cuisson que les crêpes classiques.

Bonne dégustation !



Version sucrée avec des pommes caramélisées


Encore une belle découverte sur le blog de Marie Chioca, Saines Gourmandises.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires :-)