23 septembre 2018

Roti de palette "Général Tao"

Samedi matin, sur le marché, j'ai reçu gracieusement une palette fumée chez Christine Spiesser, maître bouchère. De retour à la maison, après quelques recherches sur la blogosphère, j'ai repéré des recettes intitulées "palette "Général Tao"" sur de nombreux blogs canadiens. Il s'agit d'une sauce sucrée salée qui va napper la viande. Cela avait l'air vraiment bon, comme du porc caramélisé en cuisson lente. Après presque 6 heures de cuisson à basse température, ce fut un délice ! Ce plat mérite donc un peu de patience et peu de préparatif.


Pour une palette de 900g, j'ai utilisé :
SAUCE : 
  • Si vous avez les ingrédients japonais : 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz +  4 cuillères à soupe de sauce huître sinon, remplacer par 2 cuillères à soupes de jus de citron + 2 cuillères à soupe de vin blanc ou remplacer par du vinaigre de cidre
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja 
  • 1/4 de tasse d'eau
  • 2 cuillères à soupe de coulis de tomate (maison pour moi mais vous pouvez utiliser un Ketchup de qualité)
  • 1 cuillère à soupe de miel 
  • 1/4 de tasse de cassonade  
  • A la fin  : 1 cuillère à café de fécule

Préparation :
  •  Saisir la viande de chaque côté et réserver 
  •  Faire revenir l'oignon émincé avec l'ail et le gingembre râpé 
  • Mélanger les ingrédients de la sauce et verser sur la viande.
  • Cuire à basse température au four ou sur plaque dans une cocotte et ce durant 4 heures minimum afin que la viande soit bien cuite, tendre, s'effiloche presque et soit caramélisée
  • En fin de cuisson, sortir la viande et réserver. Couper des tranches. 
  • Faire bouillir la sauce et ajouter 1 cuillère à café de fécule, remuer avec le fouet et réduire le feu au minimum, la sauce va s'épaissir légèrement.
  • Mettre la viande dans la sauce, la viande va être nappée et déguster bien chaud

Merci à Christine Spiesser pour les judicieux conseils.
Une idée piochée ici entre autre.

9 septembre 2018

Pancake du petit déjeuner, sain et gourmand de Marie Chioca

S'il y a bien une recette que j'adore faire c'est celle-ci ! Elle est facile, rapide et rassemble des produits sains que j'apprécie particulièrement. Ce que j'aime aussi, c'est que l'on peut la modifier au gré des saisons, des envies et de ce que l'on a dans ses placards. Rapide à faire la veille, ça promet un petit déj efficace pour les débuts de matinée un peu pressés.


J'ai l'habitude de faire 2 pancakes, un pour moi et un pour doudou gourmet, je les agrémente en fonction de nos préférences. Je les réalise souvent avec des myrtilles (surgelées ça marche très bien que je trouve quasi tout le temps au magasin bio) et aujourd'hui, j'ai fait une version abricot séché pour doudou et l'autre à la noix de coco râpée, zeste de citron et fève tonka... Un peu ce que j'avais sous la main !

C'est une recette de Marie Chioca issu de son livre "Mes recettes détox super-gourmandes", édition terre vivante. Le livre nous offre des recettes efficaces et faciles, pour chacun des repas. 

Pour 2 pancakes (2 personnes), j'ai utilisé : 

  • 30g de son d'avoine
  • 30g de farine d'épeautre complète T150 
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café rase de levure 
  • 1 cuillère à soupe de purée d'amande complète (ou autre purée d'oléagineux)
  • 1 œuf
  • 20cl de lait d'avoine (ou autre lait végétal ou animal)
  • 65g de fruits frais ou secs de votre choix : fruits rouges, pomme, poire, abricot, pêche... 
  • 2 cuillère à soupe de miel (ou sirop d'agave ou d'érable... facultatif : pour mettre dessus au moment de la dégustation)
  • Huile de coco pour la poêle (ou d'olive...)

Préparation : 

  • Mettre le son d'avoine, la farine, le sel, la levure, la purée d'amande, l'oeuf et le lait dans le bol d'un blender ou d'un robot. Mixer pendant 1 minute jusqu'à obtention d'une consistance de pâte à crêpe bien lisse. 
  • Ajouter les fruits choisis si c'est les même pour les 2 pancakes en remuant à la cuillère, ne pas mixer. Sinon, je vous conseille de mettre les fruits choisis juste après avoir mis la pâte dans la poêle.
  • Faire chauffer une petit poêle de 18cm de diamètre. Quand elle est chaude (feu moyen), la huiler rapidement et verser immédiatement la moitié de la pâte. 
  • IMPERATIF : Couvrir et laisser cuire quelques minutes à feu assez doux à moyen. Dès que le dessus n'est plus liquide, retourner le pancake à l'aide d'une spatule (vous pouvez même le faire glisser sur une assiette pour le retourner plus facilement) et faire dorer l'autre côté.
  • A déguster tiède au petit déjeuner avec la cuillère de miel, de sirop d'érable ou d'agave. Pour rester dans la logique IG Bas, vous pouvez faire comme moi et soit le déguster nature soit utiliser du miel d'acacia.  


Je suis sûre que vous n'aurez qu'une hâte, vous levez le matin pour le déguster !

2 septembre 2018

Voyager en avion avec bébé, notre expérience et nos conseils

Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire rêver, de vous faire presque oublier la rentrée. J'écris presque car vous pourriez aussi vous dire que ces prochains mois, vous allez travailler pour budgétiser un voyage, un projet qui vous tiens à cœur, et je vais vous convaincre que le Japon est un lieu magique, kids friendly, un pays où vous en prendrez plein la vue et pas que ! Niveau sensoriel, vous serez servis, vraiment ! Suivez le guide et si vous avez des questions, je me ferai une joie d'y répondre. 


Dans ce premier article, je vous raconte un peu notre expérience et nos conseils pour un voyage serein avec notre mignonnette d'un peu moins de 2 ans. 

Dans un second article, dans lequel vous trouverez davantage de photos du pays, je vous parlerai de notre itinéraire de 15 jours dans les îles tropicales nippones, des astuces et des bonnes adresses repérées : Strasbourg-Francfort-Osaka-Okinawa (4 jours à Naha) -Ishigaki (3 jours) -Kohama (4 jours) -Ishigaki (1 jour) - Okinawa (4 jours) - Tokyo-Francfort-Strasbourg


J’ai passé des heures et des heures sur les blogs et les sites des différentes compagnies aériennes pour dénicher les conseils les plus précieux pour un voyage optimal. J’y ai trouvé de bonnes idées que j’ai compilées ci-dessous. Après, fiez-vous aussi à votre bon sens et à vos habitudes, c’est encore ce qui rassure le mieux, les petits comme les grands finalement.

Préalable :

Emmener les enfants (et les parents si besoin) chez le médecin quelques jours avant le départ pour vérifier que tout va bien, surtout au niveau des oreilles. 

Arrivez tôt à l’aéroport :

Avec un petit, vous ne pourrez pas traverser le terminal en courant (c’est du vécu ! nous avons failli rater notre 1e vol comme ça…).
Si vous réservez vos places en même temps que vos billets, je vous conseille de prendre les places dans les allées plus larges où bébé peut jouer à même le sol voire y dormir (c’est en général proscrit mais ça se pratique). Attention, avant un certain âge, les enfants ne peuvent pas être devant les issues de secours, il s’agit des sièges où des nacelles peuvent s’installer (à réserver à l’avance également pour être certain d’en profiter).
A Francfort, renseignez-vous auprès des comptoirs famille Lufthansa sur les différentes options pour profiter au mieux de votre passage à l’aéroport avec vos enfants. Il y aussi, un peu partout dans l’aéroport, des WC avec des tables à langer, pratiques même si cela n’a rien à voir avec la classe japonaise) 

Pensez à changer bébé avant d’entrer dans l’avion. 

Embarquement :

Pour l’embarquement, les familles avec enfants sont systématiquement appelées en premier : si vous embarquez pour un long vol, je vous conseille vivement d’embarquer en dernier. Le seul désavantage d’embarquer en dernier c’est qu’il ne reste généralement plus beaucoup de place dans les compartiments pour les bagages à main. C’est préférable plutôt que de passer 45 min dans l’avion au sol.

Vous avez la possibilité d’amener la poussette jusqu’à la porte de l’avion ; là, elle sera prise en charge par les accompagnateurs de vol et vous sera rendue à l’atterrissage dès la sortie de l’avion. Idem au Japon et s’ils doivent la mettre en soute avant, ils vous proposeront une super poussette à l’effigie de la compagnie (ici ANA). 


Nous avons acheté une poussette Recaro d’occasion pour le voyage, une poussette légère, qui se plie et se déplie facilement et qui s’incline pour les siestes improvisées. Pensez à la protection pluie aussi. 

Se mettre à l’heure du pays dès le début du vol: Dès les premières heures dans l’avion et à l’atterrissage, on se met à l’heure du pays d’arrivée. Et on tente d’agir à l’heure indiquée: on mange, et on se couche à l’heure du pays avec un décalage de 1 ou 2h maximum (on essaye, en théorie). 

Bagages : 

Les bébés (0-2 ans), sur Lufthansa, ont droit à une franchise bagage de 23 kg maximum (dont les dimensions totales ne dépassent pas 158 cm), indépendamment de la classe de réservation (sauf Economy Light**) et du statut Miles & More.


Avant de partir, j’ai vérifié la possibilité et la facilité de recours à une machine à laver ce qui m’a permis de prendre des rechanges pour toute la famille pour 4 jours uniquement, le tout conditionné dans des sachets ziplock en fonction des catégories de vêtements pour s’y retrouver facilement. Nous avions 2 sacs à dos de voyage en plus des bagages à main et la poussette. 

Dans les bagages à main :

Nous avons pris 2 bagages à main  + un petit sac à main: 

La petite valise Trunki de Mini Gourmet qui contenait l’ensemble de ces jeux (pour le voyage complet) et quelques rechanges pour les vols (nous avons aussi caché dans nos sacs à dos des nouveaux jeux, magasines ou livres pour lui remettre au fur et à mesure du voyage et des trajets).

Un sac à dos de taille moyenne (ce genre : https://www.amazon.fr/Deuter-Futura-Sac-Granite-Black/dp/B00KR4KITM) qui dispose de 2 espaces séparés (un espace avec de la nourriture, un espace avec tout le nécessaire de change, de toilette pour la famille, dans des poches distinctes). 

Dans le sac à main, j’ai gardé les impératifs : les documents de voyage (passeport, réservation, plan d’arrivée, argent, itinéraire…) pour tout avoir à portée de main à l’arrivée ou lors des changements. 

Avant de partir, je numérise ces impératifs et je fais une copie dans nos mails et ceux de nos proches. Vérifier aussi auprès de vos mutuelles santé, certaines proposent une assistance rapatriement intéressante voire même un système pour éviter d’avancer les frais à l’étranger en cas de soins à faire (sinon, regardez du côté de l'opérateur mutualiste Ressources Mutuelles Assistance qui est très intéressant). 


Pour bébé :
  • Couches: en quantité suffisante pour les heures d’attente à l’aéroport et dans l’avion et pour des urgences inattendues (une pour 2h)
  • Coton, Liniment ou lingette pour nettoyer le fessier
  • Matelas à langer avec un côté imperméable, 1 lange
  • Vêtement de rechange pour bébé
  • Vêtement de rechange (haut et bas) pour les parents
  • Sucette, Doudou
  • Lait en poudre/ Lait bébé
  • Doseuse pour lait
  • Eau pour biberon
  • Petit pot, gourde de compotes
  • Biscuit /Snacks
  • Gourde en inox
  • Sac en plastique type Zyploc (voir en Allemagne) qui servira de sac poubelle
Pour toute la famille :
  • Gilet polaire : il fait toujours frais dans les avions
  • Passeport
  • Téléphone
  • Lunettes de soleil
  • Chapeau
  • Mouchoir / lingette
  • Cale tête (nous n'en avons pas pris)
  • Boule Quies (non plus)
  • Carnet et guide de voyage pour finaliser le voyage
  • Une trousse de toilettes : j’y ai mis tout en petits contenants que j’ai acheté vide en Allemagne chez DM et que j’ai étiquetés (vous trouvez aussi des petits formats Weleda etc. chez DM mais c’est carrément plus cher que de faire vos propres contenants avec vos produits habituels que vous avez surement déjà chez vous) : un peu de savon bébé, déodorant, brosse à dent, dentifrice (c’est super agréable de faire une petite toilette de temps en temps pendant un long trajet), coton, un peu de lotion visage, une petite crème visage (je prends la même pour toute la famille, Weleda mauve blanche), une petite crème pour les mains, un stick pour les lèvres
  • Médicaments (paracétamol, homéopathie pour apaiser, en cas de diarrhée et de constipation, adiaril, sérum physiologique, thermomètre, et quelques autres trucs au cas où les bagages se perdent, vous avez au moins ça avec vous) … Attention, selon le type de médicament, il est possible qu’une ordonnance soit à produire (ex : insuline…)
  • Vérifiez que, vous passerez tous les contrôles de sécurité sans problème à la fois avec l’eau pour les bébés, enfants et les médicaments afférents, en fonction des compagnies (appelez les services clients pour être certains par exemple)

Repas durant les vols:
 
Si vous avez besoin de réchauffer biberon et petit pots tout se fait au bain marie, et prend pas mal de temps, anticipez autant que possible.

Les repas « bébé » sont vraiment prévus pour les tout-petits, ce sont généralement des petits pots pour bébé de 4-6 mois. Si votre enfant est trop grand pour manger des petits pots mais trop petit pour manger un vrai plateau repas (12 – 18 mois) pensez à emmener de quoi le nourrir dans votre bagage à main. Prévoir en quantité suffisante. En France et en Allemagne, on trouve facilement des « bledichef » ou autre qui sont parfaits pour les voyages en avion.

Pour nous, de ce côté-là, pas de souci, Mini gourmet s’est régalée du même repas que nous ! Nous avons mangé l’un après l’autre sinon c’était mission impossible. 

Eviter la nourriture sucrée comme les bonbons et les gâteaux, ça excite les enfants. Prévoir plutôt des fruits coupés en morceaux, éventuellement des fruits secs comme raisins secs, ça a aussi l’avantage de les occuper pendant un bout de temps.

Pour les bébés au biberon, il faut prévoir autant de biberons que nécessaire car vous ne pourrez pas laver les biberons dans l’avion. Donc si votre bébé est à 6 biberons pas jour par exemple, et bien il faudra vous encombrer de 6 biberons ! Prévoir suffisamment d’eau minérale (pas de restrictions pour les bébés).


Décollage et atterrissage

C’est le moment délicat pour les enfants qui ne savent pas gérer la pression et risquent d’avoir mal aux oreilles. Pour les bébés, donnez une sucette ou le biberon à boire. Mini gourmet n’a rencontré aucun souci, elle était seulement contrariée de devoir être attachée et devoir rester assise. Les équipages sont à l’écoute et sont rassurants avec les parents et les enfants. Mini gourmet a même reçu des petits cadeaux !

Dans l’avion

Au tout début du voyage, faites-en sorte que vos enfants fassent connaissance avec vos voisins alors qu’ils sont encore calmes.  Attendez que vos enfants vous demandent de les occuper pour sortir les premiers jeux, livres, etc.; et ne les sortez que les uns après les autres pour qu’il y ait de la nouveauté le plus longtemps possible.

L’atterrissage

Attention de nouveau au problème de pression pour les oreilles de vos enfants. 

L’aéroport d’arrivée

Ayez tout ce dont vous allez avoir besoin sous la main (argent, adresse de votre futur hôtel ou de votre prochaine étape) ou partagez-vous les tâches: un qui va réserver (négocier) un taxi, un bus, tranquillement sans avoir à se préoccuper de savoir où coure le petit.

 

Activités en avion :

Des jeux (non-bruyants), des livres, quelques nouveaux jouets pour l’avion comme des petits animaux en plastique, des livres, des petites voitures etc…cela fait plaisir aux enfants et les parents gagnent quelques heures de tranquillité.
Album de coloriage, magnets, autocollants repositionnables, livres, crayon de couleur, cartes, mini marionnettes en feutrine,1 ou 2 nouveaux livres, petites voitures.

Mini gourmet s’est découverte une vraie passion pour les livres d’autocollants cela l’a occupée assez longtemps, mais aussi les livres de coloriage avec des crayons de couleurs – évitez les feutres. Vous pouvez trouver pleins de livres de coloriages et autocollants à petits prix chez Dinali à Strasbourg.


N’hésitez pas à vous promener dans l’avion avec bébé, souvent les hôtesses/stewards sont ravis de faire des sourires aux petits et ça vous occupe un certain temps. A force de faire des allers-retours dans l’avion il y a bien un moment où bébé va fatiguer !
 

Sommeil :

Si votre enfant s’endort comme une masse quand il est trop fatigué, n’hésitez pas à sauter les siestes que bébé devrait faire pendant l’attente à l’aéroport : il devrait mieux dormir pendant le vol.

Cela est un conseil qui dépend vraiment de votre bébé. S’il est difficile pour lui de s’endormir quand il est trop fatigué, oubliez ce conseil. Nous savons que Mini Gourmet a tendance à être encore plus excitée lorsqu’elle est trop fatiguée, nous avons donc respecté son rythme avant le vol.

Pendant le vol, lorsqu’elle a montré des signes de fatigue, nous nous sommes isolées à l’arrière de l’avion et j’ai appliqué les petits rituels qui l’apaise et l’endorme = je l’ai bercé comme lorsqu’elle avait 3 mois alors qu’elle fait 10 kg de plus pendant 30 minutes et je lui ai a chanté à peu près 30 fois « une chanson douce » d’Henri Salvador … mais elle s’est endormie pendant plus de 3h et pour nous c’était une pause bien méritée avant la suite du voyage. 


Pour un voyage en douceur, essayez de suivre autant que possible la routine habituelle de votre enfant, le mettre en pyjama/ turbulette, brossage des dents, lui raconter une histoire, et n’oubliez pas le doudou et / ou la tétine !

Après ce long voyage, accordez-vous une journée cool 
et il ne vous reste plus qu'à profiter ! 



26 août 2018

Sablé breton 100% sarrasin, sans gluten

Cette recette est vraiment parfaite ! Elle a un goût incomparable grâce à  cette délicieuse farine de sarrasin au goût de noisette toastée et sans gluten


Vous connaissez sûrement le site "Les nouvelles gastronomiques d'Alsace" de Julien Binz, saviez-vous qu'il existe désormais d'autres régions qui suivent le même modèle ? J'ai trouvé cette recette sur la version bretonne du site c'est une recette de Julie Andrieu, sans doute une des premières personnes qui m'a inspirée en cuisine. Je devais être ado quand elle faisait sa chronique à la télévision et j'adorais.

Pour une dizaine de sablés, j'ai utilisé : 
  • 70 g de farine de sarrasin
  • 1/2 c. à c. de graines de sésame
  • 60 g de beurre
  • 40 g de sucre complet
  • 1 jaune d’œuf + 1 autre pour dorer les sablés (facultatif)
  • 1 bonne pincée de fleur de sel

Préparation :

  • Coupez le beurre en petits dés. 
  • Versez la farine et le sucre dans un plat creux et mélangez.
  • Creusez un puits au centre et placez-y le jaune d’œuf, les dés de beurre et le sésame.
  • Ajoutez le sel et mélangez du bout des doigts.
  • Roulez en boudin, filmez et placez au frais 1 h au moins. 
  • Préchauffez le four à 180 °C 
  • Coupez des petits sablés de 0,5 cm d’épaisseur et déposez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier cuisson. 
  • Facultatif : badigeonnez-les éventuellement de jaune d’œuf pour les dorer à l’aide d’un pinceau, enfournez et laissez cuire 12 à 15 min. 
  • À la sortie du four, retirez la feuille de la plaque pour stopper la cuisson et laissez les sablés refroidir avant de les manger, ou de les mettre dans une boîte !
     
Un délice !

12 août 2018

Cake aux deux courgettes, roi de la lunchbox

Ca y est, je suis enfin de retour en cuisine de manière un peu plus appliquée ces dernières semaines. Certainement que ce changement d'emploi intervenu il y a un peu plus d'un mois maintenant, me remets dans une autre dynamique, bien appréciable. Pour mes déjeuners, j'ai donc repris l'habitude de me faire des choses gourmandes et saines.


Ce cake aux deux courgettes bien moelleux sans aucune matière grasse ajoutée (ni huile, ni beurre) est vraiment très bon. Une petite salade de crudités ou un fruit l'accompagnera à merveille pour un déjeuner équilibré. Je me suis inspirée d'une recette d'un des livres de Marie Chioca qui, justement, s'appelle "je mange sain et bio même au boulot". Pensez comme d'habitude, à faire varier les légumes, les fromages, les farines et appropriez vous cette recette comme une base. Je vous souhaite une belle découverte gustative !


Pour un petit cake, 2 à 4 portions, j'ai utilisé : 
  • 125 g de farine d'épeautre complet T150 
  • 1/2 sachet de poudre à lever 
  • 125 g de courgettes râpées, jaunes et vertes
  • 100 g d'emmental label rouge 
  • 2 oeufs 
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • Poivre du moulin 
 
Préparation :
  • Préchauffer le four à 180 degrés. 
  • Dans un grand saladier, bien mélanger la farine, le sel, la levure.
  • Ajouter les courgettes râpées, le fromage, les oeufs, le poivre et autres épices et graines que vous choisirez. 
  • Malaxer le tout avec les mains pour un rendu homogène. 
  • Verser dans le moule à cake (avec du papier sulfurisé pour éviter de mettre de la matière grasse dans le moule). Égaliser la pâte. 
  • Enfourner pour 25 minutes voire plus (faites en fonction de votre four et vérifier régulièrement). 
  • Laisser refroidir pour pouvoir démouler et couper des tranches. 

Conservation : bien emballé, je dirai 3 jours. Au delà, je pense qu'il devient trop ferme mais vous pouvez le passer au grille pain pour un toast grillé par exemple :) 


22 juillet 2018

Banana bread mini, express et vegan

Aujourd'hui, je partage avec vous une délicieuse recette de mini banana bread que j'ai adoré. D'habitude, je n'aime pas trop les gâteaux à la banane mais j'ai souvent des bananes qui noircissent à la maison. Mini gourmet adore les acheter mais une fois à la maison, elle n'en veut plus. 

J'ai donc testé plusieurs recettes de banana bread, de cookies à la banane etc et j'avoue que l'adaptation de la recette trouvée sur le blog de Fitmiam m'a vraiment convaincue !



Doux, moelleux à souhait et savoureux, je suis certaine que vous allez adorer ! Surtout n"hésitez pas à varier les ingrédients en fonction de ce que vous avez dans vos placards (purée d'oléagineux, graines, lait...). 

Pour 6 mini banana bread, j'ai utilisé : 
  • 40 ml de lait végétal
  • 1 ou 2 bananes bien mûres (environ 130 g)
  • 1 cuillère à soupe de miel - cela peut même être facultatif car la banane est bien sucrée
  • Vanille en poudre ou gousse 
  • 80 g de flocons d'avoine 
  • levure 
  • 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète (pas de beurre de cacahuète)
  • 1 cuillère à soupe de sésame 
Préparation :
  • Préchauffer le four à 180 degrés. 
  • Dans un simple robot avec l'ustensile couteau, mixer les flocons d'avoine, la levure, la vanille, le sésame. Mettre de côté. 
  • Dans le robot, mettre les ingrédients dits "liquides" : le lait, la banane, le miel jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse. 
  • Ajouter les ingrédients secs et mixer à nouveau. 
  • Répartir la pâte bien lisse dans des moules à muffins. 
  • Cuire pendant 20 à 25 minutes : vérifier en piquant sachant que cela reste un peu humide du fait de la banane. 
  • Laisser bien refroidir avant de déguster.

Pour une dégustation parfaite, 
prenez un thé ou une infusion. Saviez-vous que les Jardins de la Montagne Verte produisent désormais des plantes à afin de créer et vous proposer des infusions bio à la vente ?  

Vous pouvez aussi les retrouver tout l'été à ibis Strasbourg Centre Historique et également devant la Gare de Strasbourg. vous pouvez trouver la composition des paniers sur leur page Facebook (https://www.facebook.com/cultivonslasolidarite/)

21 mai 2018

Curry de pois chiche

Ce week-end, j'avais envie d'une recette indienne avec ce que j'avais dans mes placards. C'est ainsi que j'ai trouvé cette recette très sympa et facile à faire. Le plus long est de laisser mijoter la sauce pour que l'eau s'évapore et que les goûts se concentrent. Nous avons mangé des nouilles Soba avec ce curry mais un riz basmati sera un bien meilleur accompagnement. 


Pour 4 personnes, j'ai utilisé :
  • 1 bocal de pois chiche bio
  • 1 poivron rouge
  • 3 tomates
  • 1 oignon 
  • Persil, thym
  • Massala
  • Sel, poivre 
  • 1 gousse d'ail 
  • 1 petite pomme de terre
  • Muscade
  • Bouillon de légumes
 Préparation :
  • Faire chauffer l'huile dans un wok ou un grand faitout sur feu moyen fort
  • Ajouter l'oignon émincé, les épices, l'ail et faire revenir
  • Ajouter la pomme de terre coupée en gros dés. Si cela colle un peu, baisser le feu et ajouter un petit peu d'eau
  •  Ajouter les pois chiche égouttés, les tomates émondées, le poivron coupés en petit dés et un verre de bouillon de légumes. Porter à ébullition et réduire le feu tout de suite après. 
  • Laisser mijoter et réduire environ 15 à 30 minutes selon la quantité de liquide 
  • Assaisonner en sel et poivre 
  • Servir bien chaud avec du riz basmati par exemple. On peut aussi déguster le plat tel quel sans ajout de féculent

Je me suis inspirée d'une recette trouvée sur ce site : https://chefcuisto.com/recette/curry-de-pois-chiches-et-de-patates/